Chez Holy Roar Records, écurie de référence outre-Manche (et globalement sur l’ensemble du vieux continent et même au-delà) pour tout amateur de musiques alternatives et indépendantes qui se respecte, on sait varier les plaisirs, se laissant ainsi porter entre douceur veloutée à l’élégance incomparable et gros hard qui déchire les émotions (et le reste) de son auditeur, le laissant chancelant, l’âme en lambeaux.

Ainsi d’Employed To Serve et møl  à Holy Fawn en passant par et Rolo Tomassi, We Lost The Sea ou Slow Crush, le label londonien n’a qu’une règle fondamentale, un mantra inébranlable : la qualité très largement supérieure à la moyenne de son catalogue et une certaine propension à passer de la douceur à la violence (ou l’inverse) en un clin d’oeil. Jusqu’à faire « fusionner » de des groupes de son roster, soit Conjurer et Pijn, pour les réunir sur un album collaboratif (et non un split) commun intitulé ‘Curse These Metal Hands’.

Le résultat, hybride et oscillant entre doom/prog/rock organique et sludge/post-hardcore sauvage, a vu le jour au coeur de l’été en CD, LP & Digital et se découvre donc en intégralité juste à la suite.

 

A propos de l'auteur

Big boss/grand-mamamushi, God(e) ceinture et mite en pull-over. (je fais aussi le café et les photocopies)

Articles similaires