Ah la Thaïlande, ses plages aux panoramas incroyables, sa cuisine en mode « street-food » qui te fait oublier n’importe quelle table étoilée, sa douceur de vivre et sa culture de la gentillesse (ou savoir-vivre) incomparable, mais aussi sa scène… musicale indépendante. Bon d’accord, sur cette dernière, on est peut-être moins dedans. Du moins jusqu’à la découverte dans nos pages de l’excellent septet post-rock/néo-classique Hope the Flowers, évoluant dans un registre musical évoquant autant la musique des Américains de This Patch of Sky, des iconiques Japonais de Mono ou des Chinois de Wang Wen (惘闻), autre preuves d’une belle vitalité du continent asiatique pour ces genres-là.

Entre séquences post-rock extatiques mais classieuses et entrelacs néo-classiques portés par l’ajout du violon et de la trompette (avoir sept musiciens, ça permet d’ouvrir des horizons et c’est tant mieux), HTF invite à un voyage évitant largement les clichés de l’exotisme musical trop facile pour mieux avancer sa proposition artistique, tout en harmonies exaltées et recherche de plénitude sonore assumée.

La preuve avec le troisième album studio du groupe originaire de Bangkok, toujours exclusivement instrumental et baptisé ‘Sonorous Faith Pt.1’ – comme son nom l’indique première partie d’un ambitieux diptyque discographique dont le second volet sortira prochainement – que l’on peut se procurer en versions CD & Digitale par ici mais également écouter en intégralité juste à la suite.

 

 

A propos de l'auteur

Big boss/grand-mamamushi, God(e) ceinture et mite en pull-over. (je fais aussi le café et les photocopies)

Articles similaires