Cinq majeur (post)hardcore-chaotique français composé de  Thomas (ex-Death Valley Club, ex-Cheval), Mitch (Vauban), de deux Auriga (Arnaud & Stef) et Jordi (Feed the Cat, My Own Private Alaska, Shape…) comptant déjà deux premiers essais discographiques à son actif avec ‘The light from below’ en 2014 puis ‘Volutes’ trois ans plus tard, Enola vient de larguer son album long-format inaugural baptisé ‘Inner Ruins’.

Un disque évoluant dans le sillage de pointures du calibre de Converge ou des moins connus Storm {O} et Ingrina, aux accents sludge rampant et noise-rock viscéral sorti en Digital – et tout prochainement en CD & LP – par l’intermédiaire de labels italiens, belges et même hong-kongais soit Burial Records, Desperate Infant Records, Drown Within Records, Fresh Outbreak Records, Nero Scuro Records, P.O.G.O Records & Vollmer Industries ; pour un résultat disponible en écoute intégrale juste à la suite.

A propos de l'auteur

Big boss/grand-mamamushi, God(e) ceinture et mite en pull-over. (je fais aussi le café et les photocopies)

Articles similaires