Label : Pelagic Records

Genre : Post-rock / post-metal

Il y a parfois de ces moments où les collaborations musicales prêtent à sourire ne serait-ce qu’en termes de contexte historique (passé dans le cas… présent). Celle réunissant les génies japonais de Mono et les grands mamamushis du post-metal allemand The Ocean se pose là. On va éviter les jeux de mots et autres images un peu déplacés en reconnaissant que celle alliance tout à fait naturelle de ces deux entités de fait parvenues depuis quelques années déjà au sommet de leur art, ne pouvait donc qu’accoucher que d’une œuvre majuscule. Que l’on se rassure : c’est le cas.

Le « Death in reverse » des nippons se charge d’ouvrir ce split CD/LP composé de deux pistes (une chacun donc) et réunies sous le titre de ‘Transcendental’, avec un premier morceau en forme de véritable modèle du genre. Sans surprise certes dans la forme mais avec toujours cette classe incomparable sur le fond : les Mono jouent avec les codes d’un genre dont ils portent ici le classicisme soyeux jusqu’à sa forme la plus absolue. Ce, avant de lui offrir une conclusion plus personnelle et sans aucun doute plus belle en termes d’esthétique musicale pure. Parce que si les japonais ont laissé de côté l’effet de surprise, cette capacité rare qu’ils ont de parler avec l’intime demeure bluffante en termes d’émotion brute. Dōmo arigatō gentlemen.

Onze minutes d’une jolie promenade sonique, apaisée et majestueuse au cours de laquelle les asiatiques ont fait plus que le job, voici le moment de laisser leur place à The Ocean et « The quiet observer » qui va méthodiquement exploser les compteurs. Sur le papier, le groupe semble pourtant clairement en deçà de ce dont sont capables leurs partenaires de jeu sur ‘Transcendental’. Pourtant les presque treize minutes de ce deuxième morceau vont nous remettre les idées à l’endroit. Les allemands accouchent ici d’un titre ferraillant entre rock alternatif ravageur et post-metal lourd aux tentations prog’ parfaitement maîtrisées. Pour un résultat aussi efficace qu’objectivement très classe. Deutsche qualität.

Quelque part à la croisée des mondes entre post-rock satiné aux atmosphères lumineuses et post-metal plus ombrageux mais à l’intensité toute aussi palpable, Mono et The Ocean livrent avec ce ‘Transcendental’ paru en CD/LP et digital par le biais de Pelagic Records (soit le label piloté par le leader de… The Ocean) et dans le cadre de ses ‘Pelagic Split Series’, très exactement ce que l’on était en droit d’attendre d’eux. Soit un mini disque court mais élégant, intense et raffiné, preuve d’un savoir-faire qui n’est plus à éprouver et d’une classe largement supérieure à la moyenne.

Shop // YouTube // Site officiel Mono // Site officiel The Ocean

A propos de l'auteur

Big boss/grand-mamamushi, God(e) ceinture et mite en pull-over. (je fais aussi le café et les photocopies)

Articles similaires