A la rédaction de Score A/V, on doit recevoir une trentaine de proposition d’écoute de nouveaux projets par jour, alors du coup, fatalement, on passe à côté de petites pépites assez (trop oui) régulièrement : à l’image de Fragile Figures (post-noise/post-rock/électronique/post-punk) et son EP ‘Silent Scars’, paru il y a quelques mois en LP limité & Digital chez Araki Records & Atypeek Music.

Un disque tout en clair/obscur ; évoluant dans des sphères « post » cinématographiques assez proches de celles explorées par des groupes comme Féroces ou Microfilm (pour ceux qui connaissent), une belle touche électronique façon 65daysofstatic en prime ; par conséquent disponible en versions physiques et numériques par ici ou par et que l’on peut également écouter en intégralité sur Bandcamp.

Après trois albums electronica introspectifs à tendance dépressive, Kai Reznik passe à autre chose avec Julien Judd à la basse. Et même si les larmes synthétiques demeurent, elles sont désormais mélangées à un duo guitare/basse près à en découdre avec cette fragilité et à en faire un oxymore. Une furieuse fragilité.

A propos de l'auteur

Big boss/grand-mamamushi, God(e) ceinture et mite en pull-over. (je fais aussi le café et les photocopies)

Articles similaires